MOJITO

07 juin 2019 suite

A tamatai et pitchounet, bravo pour votre arrivée des plus méritées,  on aurait tout comme belle Isa aimé vous accueillir comme il se doit, profitez pour nous encore de cette île fantastique, on vous souhaite un bon repos complet, ici les nuits sont fraîches et l’on est bienheureux de pouvoir quelques heures se glisser sous un drap sous un duvet sous une couette, dans sa cabine, au CHAUD!

On a essuyé hier quelques grains, houle forte qui nous balance encore à droite à gauche, le vent semble avoir repris de la constance après s’être lui aussi bien baladé hier, ce qui ne nous a pas empêché de retrouver notre cap, auparavant quelque peu faussé par l’arrivée en fanfare d’un gros cargo dont on se serait bien passé de voir si proche.

Nous faisons désormais route directe sur Portimao qui veut bien de nous, changement total de programme, plus d’escales en vue, pour encore plus d’aventures rocambolesques en vue allé! Ce qui donne; Portimao Faro / Cadiz / Gibraltar / Motril (pour faire plaisir à Joël qui a un copain là bas) / Carthagena/ Formentera et Barcelone pour finir en beauté !

Actuellement, la mer est tres agitée, houle longue avec creux de 3 mètres,  ciel peu nuageux (avec soleil ça fait du bien) vent 12 à 18 noeuds NNE.

Les activités ont repris leur cours, je viens de faire du pain, on a mangé hier du poisson (surgelé ) donc je vous passerais une fois de plus nos non-exploits en matière de pêche,  Joël et Jean Louis dorment, Jean Marie rêve à la barre.. Merci Antoine pour tes magazines qui nous vendent encore plus de rêves,  on était hier en plein dans les mini treks proposés en France, aah la voile à son charme mais on ne peut oublier les plaisirs de la marche en montagne!!

Régulièrement nous croisons donc ces énormes cargos, îles flottantes aux côtes abruptes, aux falaises rocheuses de loin, qui pour un court moment dévoilent leur cargaison, avant de repartir vers l’horizon et la brume.

Rien de plus pour ces jours ci, tout baigne!

Un bon retour sur vos terres aimées à belle Isa, et encore un grand bravo aux derniers arrivés !

MOJITO

05 juin 2019 suite

Un énorme merci aux organisateurs de l’ABC pour nous avoir suivi jusqu’aux Açores et même au delà,  merci François pour ta présence et ton altruisme constant, merci Anne,  d’avoir eu le courage de te lever même aux heures les plus difficiles pour accueillir les nouveaux venus, à la 2ème Anne aussi d’avoir porté tous ces apéros fêtés au ponton, merci à miss spaghettis bolo, Juliette!, pour ses tops photos et ses films chocs, Agnès pour ta joie de vivre , Harold grâce à qui, sûre,  nous aurions coulé sereins munis de notre grap’bag,  Jean Pierre sans qui nous serions partis sans bananes (CATAstrOphe!!!) et tous les autres qui ont permis de faire exister cette aventure, la liste est longue!

Merci bien sûr AUSSI aux copains sans qui nous nous serions sentis bien seuls, c’était pas rien de vous rencontrer!!

Enfin merci à la vie, Jean Marie depuis hier est papi, comme quoi, la vie est belle !

Mojito

05 juin 2019

Nous voici à nouveaux sur les eaux, après une fantastique escale à Sao Miguel, île merveilleuse où nous avons été si occupés!

En quelques lignes, il y a eu, ces trois jours et demis sur terre, un retour à la bière pour moi, au vin pour tout l’équipage, de savoureux apéros avec les membres de l’ABC retrouvé et le club nautique de Punta Delgada, un avant goût des plaisirs locaux, tels la sangria,  le fromage de vache (l’ile compte si ce n’est plus, au minimum une vache par habitant) et les pains tout de même mieux fichus que les nôtres!

Une visite express, de quoi nous donner envie de revenir. C’est une île étonnante, où se côtoient végétation tropicale comme les fougères arborescentes, plantes grasses et mousses humides, et végétation plus européenne, de l’aulne au sapin, pin, eucalyptus, sequoia, herbe verdoyante, dans une parfaite harmonie. À cela ajoutez des lacs azurs, vert bouteille ou bleu électrique cachés au creux des volcans,  et le décor est planté.

Il y a même eu un exfoliant et délicieux bain chaud souffré. Entre deux roches des bassins se succèdent, un délice que de s’y plonger, température idéale, là où plus haut l’eau tout droit sortie de la montagne, sort en pleine ébullition,  hypnotisant..

Un mix up de l’Irlande, l’Écosse, la Nouvelle Zélande ou plus proche la Slovénie, mais qui ne sauraient rivaliser avec la douce quiétude portugaise que l’on a  ressenti; Là bas tout au bout de la marina sur un terrain bétonné en guise de plage, populaire et festif, ambiance dominicale, pique nique maillots de bains serviettes XXL étaient de sortie, même sans le franc soleil et sous eau très (très ) fraîche l’image valait bien les Antilles, un moment familial simple et joyeux qui résume bien notre ressenti insulaire!

Depuis, la mer, à l’arrivée des dauphins, au départ des dauphins, depuis, la mer, le vent, qui nous empêche de faire route directe sur Lisbonne, nous allons donc pour l’instant droit vers Gibraltar. Peut être que Lisbonne ne sera pas pour cette fois ci, nous nous arrêterions alors à Faro où Michelle la femme du capitaine nous attend! Ce qui est tout aussi chouette, cela nous ferait alors peut être plus de jours en ce lieu que nous ne connaissons pas 🙂

Eh bien, comme mise à jour il me semble que c’est assez, je vous parlerais de nos pêches (in)fructueuses en temps et en heure, d’ici là portez vous bien, on vous envoie de fraîches pensées!

Mojito, où Joël levé depuis peu prend son petit dej, Jean Marie à la barre attend que le vent se décide, Emma se demande à quel point elle fait brûler les légumes pour la soupe de ce soir et où Jean Louis dort paisiblement (enfin, on l’espère!)

Vent NNE tombé à 7nds (on est au moteur depuis 8h ce matin) mer agitée houle résiduelle de 1m, ciel clair à tribord très nuageux à bâbord. Avant ça on faisait en moyenne du 7-8noeuds, ben c’était cool pour du près serré   🙂

Mojito

29 mai 2019

Eh oui nous pouvons désormais l’affirmer, c’est bel et bien le dernier mail d’un jour complet de la saga transat’ que chers lecteurs vous avez le plaisir de lire, avant rassurez vous, d’autres futures aventures!
Notre arrivée approche, chacun s’y prépare, Emma a lavé son pantalon et pris une ultime 4ème douche depuis le départ, Jean Louis a lavé sa chemise à fleurs, nous gratifiant tout sourire d’un beau « flower power!! », et Jean Marie a pris soin de nous gustativement; Un plat de pâtes oeuf fromage jambons petits pois qui est allé droit dans nos estomacs, ajuster là où il fallait nos abdos fraîchement taillés.
Le vent semble vouloir nous retenir un peu plus longtemps sur l’eau, peut être est ce pour que l’on ait une prise, on vient de sortir notre ultime botte secrète, un pas si top rappalas pas encore testé, MAIS! Qui sait les poissons avaient peut être juste besoin de changement, on va pêcher du lourd maintenant, cela ne fait pas de doute…

Ah, ça y est la vitesse à repris, et nous filons à nouveau, après une brève interview de chacun par Jean Marie reporter, qui se met dans des positions pas possibles pour l’amour de nos belles gueules, qu’elles ne soient pas à contre jour tout de même ! Vous en saurez plus très bientôt 🙂 Rien de plus pour cette belle journée, si, un excellent pain de Joël auquel j’ai un peu participé, tout empâté empêtré qu’il était dans la glue aqua-farineuse. Et franchement, vale la pena!

On a hâte de fouler le sol portugais, manger des harengs et viandes grillées, savourer des pasteis de nata. Quant à notre heure d’arrivée, les paris sont ouverts, à la clé, l’apéro offert! De la bière locale naturellement, dont je n’arrive pas à me souvenir le nom…
On vous envoie du soleil et des bisous saveur lessive fraîche, MOJITO, soit comme hier et les autres jours, le capitaine à la canne à pêche, Jean Louis dans son bouquin(d’histoire ), Joël dans son bouquin (d’espagnol) et emma bientôt dans son bouquin (d’aventures)

28 mai 2019

Un bonjour ensoleillé !

Aujourd’hui, mer très agitée, quelques moutons, 1,50 de creux, ciel dégagé, visibilité optimale et vent SE de 17nds en moyenne.

La mer est MA-GNI-FIQUE ce matin, d’un bleu sombre, on croirait une peinture à l’huile fraîchement posée, toute en matières reflets couleurs intenses, chaque vague entraîne la suivante avec harmonie et puissance, on sent tout le volume sous marin de cette vaste étendue de flotte salée qui souffre à nous, aaaah quelle belle journée s’annonce encore !

Nous avons tous bien dormi, bien au chaud, sans réveil imprévu et pleins de rêves pour certain(e)s. Et comme quand tout va, l’appétit va aussi, parlons, pour changer, gastronomie! Ce midi tarte saumon petits pois, salade de choux (autre aliment phare de la traversée, après l’indétrônable banana) et dernières parts de gâteau à l’ananas, avec un interlude pain fromage !

Le pain: chacun son tour, si celui de Joël était beau (et bon, excusez de ne pas avoir fait de rapport dessus comme promis, donc, mie moelleuse _ aérée _ croûte croquante_ goût égal à tout bon pain qui se respecte), le mien est -très- beau, on se surpasse de jour en jour, cette fois ci avec un mélange de farines de blé et sarrasin, amandes noisettes et abricots sec! Nous sommes sinon excités à l’idée d’être si proche de l’arrivée, Jean Marie n’en dort plus et cherche à chaque instant la performance de mojito, sûr, après cette transat nous serons prêts pour la régate ! Tiens comme quoi, j’apprends à l’instant que nous avons battu aujourd’hui notre record de rapprochement cible. Quant à Joël et Jean Louis eux aussi rendus fébriles par le proche atterrissage, comptent les bières tout aussi fébrilement, il serait dommage de ne pas boire un p’tit coup à l’arrivée…! On compte d’ailleurs sur vous les copains déjà sur place, pour repérer les meilleures tavernes où se retrouver !

Allé, à très vite, un bon vent de l’équipage MOJITO

27 mai 2019

27 mai pour le capitaine, un joyeux heureux houleux anniversaire ! Ça secoue bien depuis ce matin, 2ème anniversaire à bord encore plus acrobatique que le premier, mise en scène dès ce matin tôt 3h, avec en voltigeur Jean Marie au pied du gennaker, assuré par ses acolytes au winch, à la barre, et la messagère (parce qu’avec toute cette houle et trois soixantenaires à bord on ne saurait se passer d’une petite oreille attentive qui veille à la bonne compréhension de tout un chacun, cela étant dit avec bien sûr tout l’amour que je porte à mes équipiers). Finalement sans trop de heurts et deux trois voltiges plus tard le gennaker a regagné ses pénates pour le reste de la nuit, tout comme Jean Marie et Emma.

Cette dernière, pas encore habituée à la chute des températures a été fort occupée à réchauffer ses pieds toute la nuit durant, qui avaient voulu emporter avec eux le froid extérieur, sert réveillée un peu trop fatiguée… Cela jouera sur la suite ! …

Au rayon gastronomique, elle dut essuyer un premier échec de gâteau au chocolat, la casserole FRSHH brûlant la plaquette, le pot d’olives BIM tombant dans la préparation, conséquences, une cuisine repeinte éclaboussée couleur cacao, une vaisselle à refaire, un mug dont l’anse brisée s’est rebrisée dans ses mains, un tee shirt maculé qu’elle voulait propre pour ce jour, et surtout plus de gâteau! Qu’à cela ne tienne, chargeons squid mobile pour que notre cher capitaine ait une météo à son réveil (Oui tout cela se passait alors qu’il profitait d’une grasse matinée bien méritée ); mais une heure plus tard ce fichu rectangle rouge auquel il faut dédier calme patience amour et doigté n’avait pas daigné bouger sur notre zone de navigation, adieu désir de météo fraîche! Cela a achevé d’épuiser Jean Louis parti se coucher, tandis qu’Emma ne savait que penser de ces derniers faits.

Le capitaine réveillé, il a fallu prendre un ris. Et LÀ, oh bonheur! MOJITO s’est élancé dans une course magistrale, vitesse 8,1 noeuds, il s’amuse tangue et balance, mais avance !! Le sourire illuminé de Jean Marie, suivi d’une exclamation, « mais c’est fantastique! » Ont suffit à redonner le sourire à tout l’équipage, bien heureux un peu plus tard de déjeuner d’un faisan maison cuit au feu de bois, de petits pois et semoule, et même ! Encore plus tard, d’un futur gâteau à l’ananas (Back To the classic, merci maman pour la recette et au diable le chocolat pour ce 27 mai) qui sort tout juste du four, je n’allais tout de même pas m’arrêter sur un échec !

Pendant ce temps, Jean Louis est à la barre, Joël peaufine ses réglages et Jean Marie… est heureux, il a eu son fils au téléphone. Emma bientôt s’exclamera comme chaque jour, « Ah c’que la mer est BELLE !! » Et alors la journée sera complète. Ce soir, omelette et cidre !

Vous avez les meilleures pensées de mojito, un salut du ca-ki-paine (les initiés comprendront) , de la cuisinière pas si mauvaise et des deux bons compères de quart.

Vent SSE, 17 nœuds, des pointes à 21. 2, ciel clair mais légèrement nuageux, mer très agitée, quelques moutons, creux de 2m

26  mai 2019

Belle après midi a tous! Et belle fête à toutes les mamans!

Il me fallait avoir déjeuné d’un solide et délicieux plat de tagliatelles au saumon pour trouver l’inspiration, prise de cours par ce matin frigorifique passé sur le pont, malgré à n’en pas douter de l’ ensoleillement idéal. Vent frais vent du matin, qui souffle souffle jusqu’à 20 noeuds sans jamais les dépasser !  (On a pas du tout envie de prendre un ris dans la GV) Depuis hier MOJITO file avec prestance et fend les flots sans effort, la nuit fut belle, calme, une fois de plus sublimée par le levé tardif du croissant de  lune rouge, éblouissant quelques instants l’horizon d’un rayon de feu ardent.

Les confections de pain se suivent et ne se ressemblent pas, Joël à tenté une variante, sans pour autant changer les ingrédients et pourtant! Voilà un beau pain plus rond plus doré plus gonflé qui sort tout juste du four, impressions à suivre..

Belle Isa nous donne envie de se plonger à notre tour dans un film, mais difficile de trouver le temps eh, entre les réglages, le pain, le déjeuner, les discussions et, chose qui prime avant tout, la perpétuelle contemplation totalement passive de la mer, nous voilà vite arrivés au bout de nos journées!

Sinon rien de nouveau sous le soleil, il fait froid comme je le disais, nous vlà dans le grand NOÔrd ça y est, si j’avais su j’aurais pas v’nu tiens, surtout qu’au bout de la ligne toujours pas le moindre petit poisson la moindre petite sardine, même plus tant de sargasses que ça non, vraiment, rien!

François on attend donc tes adresses de poissoniers aux Açores, qu’on arrive pas bredouille au concours de pêche.

Allé belle route et bon vent,

Du capitaine en cagoule écharpe gants et fourrure à la barre, Jean Louis sous sa couette, Joël auprès de son pain et Emma en pleine lecture

A propos; mer calme, moutonne, vent SE 15, 16n, ciel dégagé, faisons route sur le nouveau WP indiqué

25  mai 2019

Bonjour à tous!

Aujourd’hui vent SSW 4,8n, mer peu agitée houle résiduelle,  ciel un peu nuageux, nous faisons cap sur le nouveau WP donné. On est au. Moteur.

C’est sous un crachin plutôt dégueu que le jour a pointé,  Jean Marie à peine sorti du lit, pas totalement habillé mais sa marinière déjà enfilée, a donné le ton;

« – Mais quel temps de fiotte ce matin ! »

Au moins le pont est propre, attention aux glissades, Jean Louis nous a offert une belle démo de l’otarie , heureusement sans blessures, malheureusement avec perte, la manivelle de winch n’a pas suivi son manège! Plouf dans l’eau, alala quel temps! Maiis ne nous apitoyons pas de trop, car déjà le soleil nous met en sueur jean marie et moi même, en plein travail de réparation.. eh oui hier un grand CLAC a retenti, notre cher frein de bôme avait décidé de copiner avec le bras de l’éolienne, qui s’en est trouvé fort contrarié. Cela sera résolu à l’arrivée, tandis que la manille de la poulie de bôme de l’écoute de GV qui elle aussi en a eu pour son compte, a tout de suite été remplacée par le captain et Joël.

Ce midi ultime gratin de bananes et poëlée de légumes frais (on insiste sur le frais  tout contents de notre avitaillement pas si mal organisé!!), demain sonnera le glas de la fin des bananes, comme quoi toutes les bonnes choses ont une fin, pour la suite,  compotes de pommes!

En vous souhaitant une belle journée,

Et partagez donc votre vent, que  nos oreilles à nouveau soient bercées par un doux sifflement et non ce fort vrombissement!

MOJITO

24  mai 2019

Bonjour bonjour!

Un mail un peu tardif, c’est que nous avons été fort occupés,  dès tôt ce matin en l’honneur de l’anniversaire de Joël!

À journée unique, activités uniques en leur genre, nuit sportive à guetter la montée potentielle du vent et sa potentielle prise de ris (qui n’a pas eu lieu), suivie d’un levé de soleil sportif sur une houle sportive de presque 5 mètres,  des pointes de vent à 30n,  un gâteau à l’ananas retourné avant l’heure dans son four où il a aimé explorer les moindres recoins, enfin du déjeuner d’anniversaire tout aussi… sportif, dans sa digestion du bon gras magret de canard!

Cerise sur le gâteau,  on explose notre records de distance parcourue, 160 milles pour 6,6 n de moyenne! Alors, heureux?!

Eeeh pas tout à fait, car nous voici désormais à moteur, le vent a chuté et on ne voudrait pas se retrouver coincer dans une tourmente, alors on turbine un ptit coup, histoire d’être peinard ce soir à boire des bulles en l honneur de Joël !

Fraîches pétillantes et.. sportives pensées!

MOJITO

Actuellement,  vent SW 11n, ciel couvert, mer agitée désordonnée, houle résiduelle (mais cela va sûrement changer vite, le vent est d’humeur frivole, faut croire que le contexte anniversaire est pas passé dans l’oreille d’un sourd!)

23  mai 2019

A tous le bonjour!

Ciel clair /vent SW, 14-15n/ houle 2,5m SW mer très agitée beaucoup de moutons

Très belle nuit sportive passée à surfer sur les vagues, avec le vent, pour une belle moyenne calcule le captain de 7,5n pour la nuit!

Depuis le temps est un poil plus tranquille, assez pour donner aux dauphins de jouer avec le bateau, fugace moment de grande excitation (Ça bouuuuge sous l’eau!!), sauf pour Joël l’imperturbable qui en cuisine poursuit la confection de son premier pain…

Hier nous avons savouré le silence, après quelques 48h de moteur, bercés par le clapot de l’eau et les sauts au loin de belles baleines qui nous ont offert une danse digne des plus grands ballets,  ah que d’aventures !  Nous avions bien mérité cet apéro bière pâté de sanglier maison sur son lit de pain.. maison vous l’aurez deviné!

Les levés de lune rivalisent chaque soir de beauté, et nous voici donc toujours’ aussi heureux  de naviguer.

Au plaisir de vous écrire bientôt nos impressions futures sur les ballets synchronisés de dauphins baleines et divers cétacés, Belle journée à tous!

MOJITO

22  mai 2019

Ah que la mer est belle, un long fleuve tranquille même!

Aujourd’hui ciel dégagé, mer belle, risées, vent SSE 5n.

Nous évoluons depuis bien 24h au moteur, l’incident d’hier ne les ayant pas amoché, on a tracé notre route sur une mer presque d’huile, ponctuée par les plaques fauves des sargasses, et ces jolies méduses,  les galères qui elles n’ont  aucun mal à avancer avec le vent.

Hier contact aussi avec l’odylle, un cata parti ce même 12 mai, que nous avions aperçu au début de la  traversée. Très sympas, le captain nous a échangé quelques mots, et suite à notre transmission d’ infos météo nous voici bellement remerciés à l’heure de l’apéro;  appel VHF, « nous buvons un mojito à votre santé !  » (tiens donc, ils ont encore de la menthe fraîche.. ! ) Les lectures avancent, les contemplations aussi, les pains s’améliorent et la vie suit son cours, tou’ douce Belle journée ensoleillée, que le vent vous porte bien!

L’équipage MOJITO

21  mai 2019

Mer agitée,  houle résiduelle et croisée,  vent vrai 11n, NW, ciel clair. On est à la voile et au moteur.

À chaque bateau ses aléas,  oxidiana nous vous envoyons force et courage, avec une touche fraîcheur suite à l’épisode de ce matin, 5h, alors que Joël et Jean Louis à la barre se préparait à un grain…

MOJITO sur sa vitesse croisière respectable de 5,5 n et des poussières, freine brusquement, tiens, y pas bon ça ! UN GRAND VROMBISSEMENT. Ils arrêtent, prudents, le moteur. Et pourtant! Aucun bout’ à l’eau,  rien dans la mer, ah.. ah si, là flotte à l’arrière une belle nappe bleue, un filet (qui pourrait capturer facile tous ces poissons que nous n’avons pas eu depuis le 12 mai) coriacement accroché au bateau.

Notre capitaine, réveillé à la hâte, plonge à l’eau, combi au corps et panoplie de lames en main, s’engageant dans un combat sans merci une heure durant jusqu’à ce qu’enfin! Le filet lâche.  Depuis ce dernier (preuve et vestige de la bataille) a rejoint notre rhum arrangé qui jouit du soleil dans l’annexe, un p’tit coup auquel Jean Marie n’aurait pas dit non à la sortie de son bain matinal, mais prenons  notre mal en patience la bouteille ne date que d’hier!

La vie reprend son cours, il était bon hier d’échanger avec koriolys qui comme nous ne pêche rien, qui comme nous est heureux, entouré de paillanqueux et autres volatiles.

Nous avons hier croisé au large les souffles des baleines, admiré le rayon vert en sirotant la bière du soir, se racontant ce flirt mémorable  sous un grain pour toujours plus de vitesse!

Les quarts ont changé,  respectivement et alternativement nous avons désormais Jean Louis et Joël 3h dès 19h, jean marie et emma 4h, qui reviennent au petit matin pour 3heures après les 4 heures de leur co équipiers. L’épisode matinal ne nous permet pas encore de savoir si cela est mieux qu’avant (2h30/2h30), sauf pour Emma qui na rien suivi et a donc très bien dormi!

Belle journée et bon vent’

Jean Marie, Jean Louis, Joël et Emma, soit, MOJITO.

20  mai 2019

Aujourd’hui, ciel peu nuageux à tribord, nuageux à bâbord, mer peu agitée avec houle résiduelle, vent 8n, SSW un peu capricieux.

Nous sommes au moteur depuis hier matin 8h30, grande journée de calme douce tranquillité et divers plaisirs, chacun s’est occupé tout en désertant respectivement ses postes de matelots, sauf Joël qui jusquau boutiste a essayé divers réglages de GV, de génois, soldés généralement par un échec mais tous applaudis par l’équipage pour sa persévérance!

Jean Louis en pleine lecture de son bouquin d’espagnol en vue d’une arrivée pompeuse sur les côtes espagnoles, nous a sorti sa toute première phrase, « no hay cerveza aqui », base de toute bonne communication entre marins (il sera facile de modifier le cerveza par ron de cana ou vino rosso) , tandis que Jean Marie finissait de digérer  nos croque monsieur face à la mer. J’ai quant à moi réussi mon premier pain, alors, on est tous contents!

Le soir, magnifique levé de lune.

La vie douce, même si ya pas de vent!

Belle journée à tous,

L’équipage de MOJITO

19 mai 2019

Bonjour à tous!

MOJITO, vent SSE mer peu agitée avec houle résiduelle, ciel nuageux, vent 10/11nds.

Y fait pas si chaud, on se demandait hier si on ferait pas mieux de rebrousser chemin, retour aux tropiques c’est qu’il fait frais dans le nord! Et puis bon quand même , on a préféré continuer, réchauffés par la musique indienne de Jean Marie (toujours en dj son, bien qu’il ait de sévères concurrents 😉 ), Sidi Mansouri vous irez voir, un ptit coup de son et BIM vous voilà transposés dans les temples indiens entourés de danseuses du ventre aux voilages légers et colorés!

Bref je m’emballe,  sinon on est contents d’être passés 8ème, comme quoi oui l’esprit de  course peut gagner tout un chacun ! Hier déjeuner concocté par Jean Marie qui y a mis tout son amour,  les journées se poursuivent dans la bonne humeur et plaisir de vivre, on croise de ci de là des bouées oranges, probablement dédiées à la recherche scientifique des fonds marins? Quant à notre propre analyse des fonds, elle est simple, les poissons doivent fuir devant mojito, malins, ils savent bien que l’alcool leur est fortement déconseillé..!!

A tous une belle journée,

MOJITO team.

17 mai 2019

Ciel un peu nuageux / vent S légère  tendance SSE/ 12nds de vent/ mer avec légère houle d est, de 1m à 1,50m

Bonjour!

Sacrée nuit sous la presque pleine lune, tout allait bien, le genacker en place,  jusque sur les coups de 23h30 où surprise plusieurs bons grains nous attendaient, l’occasion de remettre en pratique nos entraînements d affalage du bazar, on commence à être habitués,  mais le plaisir de faire ça sous la pluie fut de toute nouveauté !

Hier on a tracé tous contents, jusque 8,2 nds, (l honneur est sauf, la femme de Jean Marie  se demandait pourquoi nous etions les seuls à marcher a 4nds..) les garçons ont l’air de se satisfaire de la viande à tous les repas à défaut de poisson, est ce qu’on peut gagner le concours des plus piètres pêcheurs du rallye?! 😉 Parce que là cette nuit on a fait fort, c’est toute la ligne qui plouf à disparu à l’eau.. et puis notre autre ligne quoi vient de remonter à décidé elle aussi de larguer le poulpe qu’on avait… enfin!

Tout le monde va bien à bord, les journées passent vite, surtout avec Jean Marie en dj son!

Belle soirée!

L’équipage de MOJITO

J’inscris mon bateau à la Transat Retour Atlantic Back Cruising…

Jeune retraité depuis janvier 2018, parti du cap d’Agde, le 1er novembre, j’ai traversé l’Atlantique depuis Tenerife aux Canaries avec mon épouse et un ami, nous sommes arrivés le 26 décembre au Marin en Martinique. Depuis avec famille et amis qui nous ont rejoints, nous sommes descendus à Ste Lucie et dans les Grenadines, avons longuement découverts les mouillages de Martinique, plus récemment ceux des îles vierges Britanniques et d’Antigua, nous sommes maintenant en Guadeloupe.

Pour le retour prévu en mai et réputé plus difficile que l’aller, j’ai souhaité intégrer le cadre « sécurisé » et convivial du rallye retour Atlantic Back Cruising, et je me réjouis de rencontrer prochainement les organisateurs et les autres équipages pour préparer le bateau avec mes 3 nouveaux équipiers : Emma, Jean-Louis et Joël.

Le bateau est un Lagoon 421 de 2009 mis en service en 2010 qui a navigue très régulièrement en méditerranée depuis 2015, bien équipé : radar, AIS, dessalinisateur, 3 winch électriques , panneaux solaires, éolienne, groupe électrogène, genaker, trinquette, etc
Je fêterai mes 65 ans lors de la transat retour, je navigue depuis l’âge de 40 ans, chaque été en Méditerranée (Corse, Baléares ), d’abord sur monocoque puis sur catamaran, après m’être formé à l’école des Glénans et avoir beaucoup pratiqué le cata de sport (Dart 18).

Jean-Marie DEMAGNY

Le mot des Equipiers

Emma…
Emma, 23 ans, je suis toute novice et donc en pleine découverte de la navigation depuis septembre, autour de la Martinique. Arrivée là après 3 années d’études dans l’art j’ai pu dès mon arrivée en Martinique embarquer pour quelques 4 mois vers les grenadines, ce qui m’a définitivement donné goût aux voyages en bateaux! J’y ai appris les élémentaires de la voile, j’ai surtout pu appréhendé ce qu’est ce monde à part de la voile, un bel univers où je me suis vite sentie comme un poisson dans l’eau. Petite expérience donc mais grande motivation!!
Mon but est désormais d’être plus souvent en mer que sur terre, quoi de plus beau comme apprentissage alors, que de traverser l’Atlantique pour la première fois cette année!

Jean-Louis…

Je me réjouis par avance de cette croisière et je serai dès le 6 mai en Guadeloupe pour profiter au mieux des informations utiles données par l’organisateur.
Je vis en Martinique depuis 1995 ce qui m’a permis de m’initier à la navigation sur Laser, Hobie cat et plus tard sur mon propre KL .
En 2006 j’ai passé mon permis mer avec le projet de faire du cabotage entre les iles de la Caraibe .Je totalise environ une dizaine de sortie en mer comme skipper sur différents bateaux de location Sun Odyssei 36, Bavaria 42, Lagoon 380, Mahé et Lipari;
Retraité depuis un an je dispose enfin du temps nécessaire pour des navigations plus longues et pour réaliser le rêve de beaucoup de plaisanciers : la traversée de l’Atlantique.
J’aborde cette croisière avec beaucoup d’humilité compte tenu du faible nombre de miles parcourus au regard d’autres skippers plus expérimentés.

Joël…
Je me présente Joël, Jeune retraité qui fêtera ses 66 ans dans ce cadre magnifique qu’est l’Atlantique. Ce sera un des plus beaux moments de ma vie que nous partagerons ensemble. En attendant le plaisir d’échanger avant de vous rencontrer.

29 mai 2019

Eh oui nous pouvons désormais l’affirmer, c’est bel et bien le dernier mail d’un jour complet de la saga transat’ que chers lecteurs vous avez le plaisir de lire, avant rassurez vous, d’autres futures aventures!
Notre arrivée approche, chacun s’y prépare, Emma a lavé son pantalon et pris une ultime 4ème douche depuis le départ, Jean Louis a lavé sa chemise à fleurs, nous gratifiant tout sourire d’un beau « flower power!! », et Jean Marie a pris soin de nous gustativement; Un plat de pâtes oeuf fromage jambons petits pois qui est allé droit dans nos estomacs, ajuster là où il fallait nos abdos fraîchement taillés.
Le vent semble vouloir nous retenir un peu plus longtemps sur l’eau, peut être est ce pour que l’on ait une prise, on vient de sortir notre ultime botte secrète, un pas si top rappalas pas encore testé, MAIS! Qui sait les poissons avaient peut être juste besoin de changement, on va pêcher du lourd maintenant, cela ne fait pas de doute…

Ah, ça y est la vitesse à repris, et nous filons à nouveau, après une brève interview de chacun par Jean Marie reporter, qui se met dans des positions pas possibles pour l’amour de nos belles gueules, qu’elles ne soient pas à contre jour tout de même ! Vous en saurez plus très bientôt 🙂 Rien de plus pour cette belle journée, si, un excellent pain de Joël auquel j’ai un peu participé, tout empâté empêtré qu’il était dans la glue aqua-farineuse. Et franchement, vale la pena!

On a hâte de fouler le sol portugais, manger des harengs et viandes grillées, savourer des pasteis de nata. Quant à notre heure d’arrivée, les paris sont ouverts, à la clé, l’apéro offert! De la bière locale naturellement, dont je n’arrive pas à me souvenir le nom…
On vous envoie du soleil et des bisous saveur lessive fraîche, MOJITO, soit comme hier et les autres jours, le capitaine à la canne à pêche, Jean Louis dans son bouquin(d’histoire ), Joël dans son bouquin (d’espagnol) et emma bientôt dans son bouquin (d’aventures)

28 mai 2019

Un bonjour ensoleillé !

Aujourd’hui, mer très agitée, quelques moutons, 1,50 de creux, ciel dégagé, visibilité optimale et vent SE de 17nds en moyenne.

La mer est MA-GNI-FIQUE ce matin, d’un bleu sombre, on croirait une peinture à l’huile fraîchement posée, toute en matières reflets couleurs intenses, chaque vague entraîne la suivante avec harmonie et puissance, on sent tout le volume sous marin de cette vaste étendue de flotte salée qui souffre à nous, aaaah quelle belle journée s’annonce encore !

Nous avons tous bien dormi, bien au chaud, sans réveil imprévu et pleins de rêves pour certain(e)s. Et comme quand tout va, l’appétit va aussi, parlons, pour changer, gastronomie! Ce midi tarte saumon petits pois, salade de choux (autre aliment phare de la traversée, après l’indétrônable banana) et dernières parts de gâteau à l’ananas, avec un interlude pain fromage !

Le pain: chacun son tour, si celui de Joël était beau (et bon, excusez de ne pas avoir fait de rapport dessus comme promis, donc, mie moelleuse _ aérée _ croûte croquante_ goût égal à tout bon pain qui se respecte), le mien est -très- beau, on se surpasse de jour en jour, cette fois ci avec un mélange de farines de blé et sarrasin, amandes noisettes et abricots sec! Nous sommes sinon excités à l’idée d’être si proche de l’arrivée, Jean Marie n’en dort plus et cherche à chaque instant la performance de mojito, sûr, après cette transat nous serons prêts pour la régate ! Tiens comme quoi, j’apprends à l’instant que nous avons battu aujourd’hui notre record de rapprochement cible. Quant à Joël et Jean Louis eux aussi rendus fébriles par le proche atterrissage, comptent les bières tout aussi fébrilement, il serait dommage de ne pas boire un p’tit coup à l’arrivée…! On compte d’ailleurs sur vous les copains déjà sur place, pour repérer les meilleures tavernes où se retrouver !

Allé, à très vite, un bon vent de l’équipage MOJITO

27 mai 2019

27 mai pour le capitaine, un joyeux heureux houleux anniversaire ! Ça secoue bien depuis ce matin, 2ème anniversaire à bord encore plus acrobatique que le premier, mise en scène dès ce matin tôt 3h, avec en voltigeur Jean Marie au pied du gennaker, assuré par ses acolytes au winch, à la barre, et la messagère (parce qu’avec toute cette houle et trois soixantenaires à bord on ne saurait se passer d’une petite oreille attentive qui veille à la bonne compréhension de tout un chacun, cela étant dit avec bien sûr tout l’amour que je porte à mes équipiers). Finalement sans trop de heurts et deux trois voltiges plus tard le gennaker a regagné ses pénates pour le reste de la nuit, tout comme Jean Marie et Emma.

Cette dernière, pas encore habituée à la chute des températures a été fort occupée à réchauffer ses pieds toute la nuit durant, qui avaient voulu emporter avec eux le froid extérieur, sert réveillée un peu trop fatiguée… Cela jouera sur la suite ! …

Au rayon gastronomique, elle dut essuyer un premier échec de gâteau au chocolat, la casserole FRSHH brûlant la plaquette, le pot d’olives BIM tombant dans la préparation, conséquences, une cuisine repeinte éclaboussée couleur cacao, une vaisselle à refaire, un mug dont l’anse brisée s’est rebrisée dans ses mains, un tee shirt maculé qu’elle voulait propre pour ce jour, et surtout plus de gâteau! Qu’à cela ne tienne, chargeons squid mobile pour que notre cher capitaine ait une météo à son réveil (Oui tout cela se passait alors qu’il profitait d’une grasse matinée bien méritée ); mais une heure plus tard ce fichu rectangle rouge auquel il faut dédier calme patience amour et doigté n’avait pas daigné bouger sur notre zone de navigation, adieu désir de météo fraîche! Cela a achevé d’épuiser Jean Louis parti se coucher, tandis qu’Emma ne savait que penser de ces derniers faits.

Le capitaine réveillé, il a fallu prendre un ris. Et LÀ, oh bonheur! MOJITO s’est élancé dans une course magistrale, vitesse 8,1 noeuds, il s’amuse tangue et balance, mais avance !! Le sourire illuminé de Jean Marie, suivi d’une exclamation, « mais c’est fantastique! » Ont suffit à redonner le sourire à tout l’équipage, bien heureux un peu plus tard de déjeuner d’un faisan maison cuit au feu de bois, de petits pois et semoule, et même ! Encore plus tard, d’un futur gâteau à l’ananas (Back To the classic, merci maman pour la recette et au diable le chocolat pour ce 27 mai) qui sort tout juste du four, je n’allais tout de même pas m’arrêter sur un échec !

Pendant ce temps, Jean Louis est à la barre, Joël peaufine ses réglages et Jean Marie… est heureux, il a eu son fils au téléphone. Emma bientôt s’exclamera comme chaque jour, « Ah c’que la mer est BELLE !! » Et alors la journée sera complète. Ce soir, omelette et cidre !

Vous avez les meilleures pensées de mojito, un salut du ca-ki-paine (les initiés comprendront) , de la cuisinière pas si mauvaise et des deux bons compères de quart.

Vent SSE, 17 nœuds, des pointes à 21. 2, ciel clair mais légèrement nuageux, mer très agitée, quelques moutons, creux de 2m

26  mai 2019

Belle après midi a tous! Et belle fête à toutes les mamans!

Il me fallait avoir déjeuné d’un solide et délicieux plat de tagliatelles au saumon pour trouver l’inspiration, prise de cours par ce matin frigorifique passé sur le pont, malgré à n’en pas douter de l’ ensoleillement idéal. Vent frais vent du matin, qui souffle souffle jusqu’à 20 noeuds sans jamais les dépasser !  (On a pas du tout envie de prendre un ris dans la GV) Depuis hier MOJITO file avec prestance et fend les flots sans effort, la nuit fut belle, calme, une fois de plus sublimée par le levé tardif du croissant de  lune rouge, éblouissant quelques instants l’horizon d’un rayon de feu ardent.

Les confections de pain se suivent et ne se ressemblent pas, Joël à tenté une variante, sans pour autant changer les ingrédients et pourtant! Voilà un beau pain plus rond plus doré plus gonflé qui sort tout juste du four, impressions à suivre..

Belle Isa nous donne envie de se plonger à notre tour dans un film, mais difficile de trouver le temps eh, entre les réglages, le pain, le déjeuner, les discussions et, chose qui prime avant tout, la perpétuelle contemplation totalement passive de la mer, nous voilà vite arrivés au bout de nos journées!

Sinon rien de nouveau sous le soleil, il fait froid comme je le disais, nous vlà dans le grand NOÔrd ça y est, si j’avais su j’aurais pas v’nu tiens, surtout qu’au bout de la ligne toujours pas le moindre petit poisson la moindre petite sardine, même plus tant de sargasses que ça non, vraiment, rien!

François on attend donc tes adresses de poissoniers aux Açores, qu’on arrive pas bredouille au concours de pêche.

Allé belle route et bon vent,

Du capitaine en cagoule écharpe gants et fourrure à la barre, Jean Louis sous sa couette, Joël auprès de son pain et Emma en pleine lecture

A propos; mer calme, moutonne, vent SE 15, 16n, ciel dégagé, faisons route sur le nouveau WP indiqué

25  mai 2019

Bonjour à tous!

Aujourd’hui vent SSW 4,8n, mer peu agitée houle résiduelle,  ciel un peu nuageux, nous faisons cap sur le nouveau WP donné. On est au. Moteur.

C’est sous un crachin plutôt dégueu que le jour a pointé,  Jean Marie à peine sorti du lit, pas totalement habillé mais sa marinière déjà enfilée, a donné le ton;

« – Mais quel temps de fiotte ce matin ! »

Au moins le pont est propre, attention aux glissades, Jean Louis nous a offert une belle démo de l’otarie , heureusement sans blessures, malheureusement avec perte, la manivelle de winch n’a pas suivi son manège! Plouf dans l’eau, alala quel temps! Maiis ne nous apitoyons pas de trop, car déjà le soleil nous met en sueur jean marie et moi même, en plein travail de réparation.. eh oui hier un grand CLAC a retenti, notre cher frein de bôme avait décidé de copiner avec le bras de l’éolienne, qui s’en est trouvé fort contrarié. Cela sera résolu à l’arrivée, tandis que la manille de la poulie de bôme de l’écoute de GV qui elle aussi en a eu pour son compte, a tout de suite été remplacée par le captain et Joël.

Ce midi ultime gratin de bananes et poëlée de légumes frais (on insiste sur le frais  tout contents de notre avitaillement pas si mal organisé!!), demain sonnera le glas de la fin des bananes, comme quoi toutes les bonnes choses ont une fin, pour la suite,  compotes de pommes!

En vous souhaitant une belle journée,

Et partagez donc votre vent, que  nos oreilles à nouveau soient bercées par un doux sifflement et non ce fort vrombissement!

MOJITO

24  mai 2019

Bonjour bonjour!

Un mail un peu tardif, c’est que nous avons été fort occupés,  dès tôt ce matin en l’honneur de l’anniversaire de Joël!

À journée unique, activités uniques en leur genre, nuit sportive à guetter la montée potentielle du vent et sa potentielle prise de ris (qui n’a pas eu lieu), suivie d’un levé de soleil sportif sur une houle sportive de presque 5 mètres,  des pointes de vent à 30n,  un gâteau à l’ananas retourné avant l’heure dans son four où il a aimé explorer les moindres recoins, enfin du déjeuner d’anniversaire tout aussi… sportif, dans sa digestion du bon gras magret de canard!

Cerise sur le gâteau,  on explose notre records de distance parcourue, 160 milles pour 6,6 n de moyenne! Alors, heureux?!

Eeeh pas tout à fait, car nous voici désormais à moteur, le vent a chuté et on ne voudrait pas se retrouver coincer dans une tourmente, alors on turbine un ptit coup, histoire d’être peinard ce soir à boire des bulles en l honneur de Joël !

Fraîches pétillantes et.. sportives pensées!

MOJITO

Actuellement,  vent SW 11n, ciel couvert, mer agitée désordonnée, houle résiduelle (mais cela va sûrement changer vite, le vent est d’humeur frivole, faut croire que le contexte anniversaire est pas passé dans l’oreille d’un sourd!)

23  mai 2019

A tous le bonjour!

Ciel clair /vent SW, 14-15n/ houle 2,5m SW mer très agitée beaucoup de moutons

Très belle nuit sportive passée à surfer sur les vagues, avec le vent, pour une belle moyenne calcule le captain de 7,5n pour la nuit!

Depuis le temps est un poil plus tranquille, assez pour donner aux dauphins de jouer avec le bateau, fugace moment de grande excitation (Ça bouuuuge sous l’eau!!), sauf pour Joël l’imperturbable qui en cuisine poursuit la confection de son premier pain…

Hier nous avons savouré le silence, après quelques 48h de moteur, bercés par le clapot de l’eau et les sauts au loin de belles baleines qui nous ont offert une danse digne des plus grands ballets,  ah que d’aventures !  Nous avions bien mérité cet apéro bière pâté de sanglier maison sur son lit de pain.. maison vous l’aurez deviné!

Les levés de lune rivalisent chaque soir de beauté, et nous voici donc toujours’ aussi heureux  de naviguer.

Au plaisir de vous écrire bientôt nos impressions futures sur les ballets synchronisés de dauphins baleines et divers cétacés, Belle journée à tous!

MOJITO

22  mai 2019

Ah que la mer est belle, un long fleuve tranquille même!

Aujourd’hui ciel dégagé, mer belle, risées, vent SSE 5n.

Nous évoluons depuis bien 24h au moteur, l’incident d’hier ne les ayant pas amoché, on a tracé notre route sur une mer presque d’huile, ponctuée par les plaques fauves des sargasses, et ces jolies méduses,  les galères qui elles n’ont  aucun mal à avancer avec le vent.

Hier contact aussi avec l’odylle, un cata parti ce même 12 mai, que nous avions aperçu au début de la  traversée. Très sympas, le captain nous a échangé quelques mots, et suite à notre transmission d’ infos météo nous voici bellement remerciés à l’heure de l’apéro;  appel VHF, « nous buvons un mojito à votre santé !  » (tiens donc, ils ont encore de la menthe fraîche.. ! ) Les lectures avancent, les contemplations aussi, les pains s’améliorent et la vie suit son cours, tou’ douce Belle journée ensoleillée, que le vent vous porte bien!

L’équipage MOJITO

21  mai 2019

Mer agitée,  houle résiduelle et croisée,  vent vrai 11n, NW, ciel clair. On est à la voile et au moteur.

À chaque bateau ses aléas,  oxidiana nous vous envoyons force et courage, avec une touche fraîcheur suite à l’épisode de ce matin, 5h, alors que Joël et Jean Louis à la barre se préparait à un grain…

MOJITO sur sa vitesse croisière respectable de 5,5 n et des poussières, freine brusquement, tiens, y pas bon ça ! UN GRAND VROMBISSEMENT. Ils arrêtent, prudents, le moteur. Et pourtant! Aucun bout’ à l’eau,  rien dans la mer, ah.. ah si, là flotte à l’arrière une belle nappe bleue, un filet (qui pourrait capturer facile tous ces poissons que nous n’avons pas eu depuis le 12 mai) coriacement accroché au bateau.

Notre capitaine, réveillé à la hâte, plonge à l’eau, combi au corps et panoplie de lames en main, s’engageant dans un combat sans merci une heure durant jusqu’à ce qu’enfin! Le filet lâche.  Depuis ce dernier (preuve et vestige de la bataille) a rejoint notre rhum arrangé qui jouit du soleil dans l’annexe, un p’tit coup auquel Jean Marie n’aurait pas dit non à la sortie de son bain matinal, mais prenons  notre mal en patience la bouteille ne date que d’hier!

La vie reprend son cours, il était bon hier d’échanger avec koriolys qui comme nous ne pêche rien, qui comme nous est heureux, entouré de paillanqueux et autres volatiles.

Nous avons hier croisé au large les souffles des baleines, admiré le rayon vert en sirotant la bière du soir, se racontant ce flirt mémorable  sous un grain pour toujours plus de vitesse!

Les quarts ont changé,  respectivement et alternativement nous avons désormais Jean Louis et Joël 3h dès 19h, jean marie et emma 4h, qui reviennent au petit matin pour 3heures après les 4 heures de leur co équipiers. L’épisode matinal ne nous permet pas encore de savoir si cela est mieux qu’avant (2h30/2h30), sauf pour Emma qui na rien suivi et a donc très bien dormi!

Belle journée et bon vent’

Jean Marie, Jean Louis, Joël et Emma, soit, MOJITO.

20  mai 2019

Aujourd’hui, ciel peu nuageux à tribord, nuageux à bâbord, mer peu agitée avec houle résiduelle, vent 8n, SSW un peu capricieux.

Nous sommes au moteur depuis hier matin 8h30, grande journée de calme douce tranquillité et divers plaisirs, chacun s’est occupé tout en désertant respectivement ses postes de matelots, sauf Joël qui jusquau boutiste a essayé divers réglages de GV, de génois, soldés généralement par un échec mais tous applaudis par l’équipage pour sa persévérance!

Jean Louis en pleine lecture de son bouquin d’espagnol en vue d’une arrivée pompeuse sur les côtes espagnoles, nous a sorti sa toute première phrase, « no hay cerveza aqui », base de toute bonne communication entre marins (il sera facile de modifier le cerveza par ron de cana ou vino rosso) , tandis que Jean Marie finissait de digérer  nos croque monsieur face à la mer. J’ai quant à moi réussi mon premier pain, alors, on est tous contents!

Le soir, magnifique levé de lune.

La vie douce, même si ya pas de vent!

Belle journée à tous,

L’équipage de MOJITO

19 mai 2019

Bonjour à tous!

MOJITO, vent SSE mer peu agitée avec houle résiduelle, ciel nuageux, vent 10/11nds.

Y fait pas si chaud, on se demandait hier si on ferait pas mieux de rebrousser chemin, retour aux tropiques c’est qu’il fait frais dans le nord! Et puis bon quand même , on a préféré continuer, réchauffés par la musique indienne de Jean Marie (toujours en dj son, bien qu’il ait de sévères concurrents 😉 ), Sidi Mansouri vous irez voir, un ptit coup de son et BIM vous voilà transposés dans les temples indiens entourés de danseuses du ventre aux voilages légers et colorés!

Bref je m’emballe,  sinon on est contents d’être passés 8ème, comme quoi oui l’esprit de  course peut gagner tout un chacun ! Hier déjeuner concocté par Jean Marie qui y a mis tout son amour,  les journées se poursuivent dans la bonne humeur et plaisir de vivre, on croise de ci de là des bouées oranges, probablement dédiées à la recherche scientifique des fonds marins? Quant à notre propre analyse des fonds, elle est simple, les poissons doivent fuir devant mojito, malins, ils savent bien que l’alcool leur est fortement déconseillé..!!

A tous une belle journée,

MOJITO team.

17 mai 2019

Ciel un peu nuageux / vent S légère  tendance SSE/ 12nds de vent/ mer avec légère houle d est, de 1m à 1,50m

Bonjour!

Sacrée nuit sous la presque pleine lune, tout allait bien, le genacker en place,  jusque sur les coups de 23h30 où surprise plusieurs bons grains nous attendaient, l’occasion de remettre en pratique nos entraînements d affalage du bazar, on commence à être habitués,  mais le plaisir de faire ça sous la pluie fut de toute nouveauté !

Hier on a tracé tous contents, jusque 8,2 nds, (l honneur est sauf, la femme de Jean Marie  se demandait pourquoi nous etions les seuls à marcher a 4nds..) les garçons ont l’air de se satisfaire de la viande à tous les repas à défaut de poisson, est ce qu’on peut gagner le concours des plus piètres pêcheurs du rallye?! 😉 Parce que là cette nuit on a fait fort, c’est toute la ligne qui plouf à disparu à l’eau.. et puis notre autre ligne quoi vient de remonter à décidé elle aussi de larguer le poulpe qu’on avait… enfin!

Tout le monde va bien à bord, les journées passent vite, surtout avec Jean Marie en dj son!

Belle soirée!

L’équipage de MOJITO

J’inscris mon bateau à la Transat Retour Atlantic Back Cruising…

Jeune retraité depuis janvier 2018, parti du cap d’Agde, le 1er novembre, j’ai traversé l’Atlantique depuis Tenerife aux Canaries avec mon épouse et un ami, nous sommes arrivés le 26 décembre au Marin en Martinique. Depuis avec famille et amis qui nous ont rejoints, nous sommes descendus à Ste Lucie et dans les Grenadines, avons longuement découverts les mouillages de Martinique, plus récemment ceux des îles vierges Britanniques et d’Antigua, nous sommes maintenant en Guadeloupe.

Pour le retour prévu en mai et réputé plus difficile que l’aller, j’ai souhaité intégrer le cadre « sécurisé » et convivial du rallye retour Atlantic Back Cruising, et je me réjouis de rencontrer prochainement les organisateurs et les autres équipages pour préparer le bateau avec mes 3 nouveaux équipiers : Emma, Jean-Louis et Joël.

Le bateau est un Lagoon 421 de 2009 mis en service en 2010 qui a navigue très régulièrement en méditerranée depuis 2015, bien équipé : radar, AIS, dessalinisateur, 3 winch électriques , panneaux solaires, éolienne, groupe électrogène, genaker, trinquette, etc
Je fêterai mes 65 ans lors de la transat retour, je navigue depuis l’âge de 40 ans, chaque été en Méditerranée (Corse, Baléares ), d’abord sur monocoque puis sur catamaran, après m’être formé à l’école des Glénans et avoir beaucoup pratiqué le cata de sport (Dart 18).

Jean-Marie DEMAGNY

Le mot des Equipiers

Emma…
Emma, 23 ans, je suis toute novice et donc en pleine découverte de la navigation depuis septembre, autour de la Martinique. Arrivée là après 3 années d’études dans l’art j’ai pu dès mon arrivée en Martinique embarquer pour quelques 4 mois vers les grenadines, ce qui m’a définitivement donné goût aux voyages en bateaux! J’y ai appris les élémentaires de la voile, j’ai surtout pu appréhendé ce qu’est ce monde à part de la voile, un bel univers où je me suis vite sentie comme un poisson dans l’eau. Petite expérience donc mais grande motivation!!
Mon but est désormais d’être plus souvent en mer que sur terre, quoi de plus beau comme apprentissage alors, que de traverser l’Atlantique pour la première fois cette année!

Jean-Louis…

Je me réjouis par avance de cette croisière et je serai dès le 6 mai en Guadeloupe pour profiter au mieux des informations utiles données par l’organisateur.
Je vis en Martinique depuis 1995 ce qui m’a permis de m’initier à la navigation sur Laser, Hobie cat et plus tard sur mon propre KL .
En 2006 j’ai passé mon permis mer avec le projet de faire du cabotage entre les iles de la Caraibe .Je totalise environ une dizaine de sortie en mer comme skipper sur différents bateaux de location Sun Odyssei 36, Bavaria 42, Lagoon 380, Mahé et Lipari;
Retraité depuis un an je dispose enfin du temps nécessaire pour des navigations plus longues et pour réaliser le rêve de beaucoup de plaisanciers : la traversée de l’Atlantique.
J’aborde cette croisière avec beaucoup d’humilité compte tenu du faible nombre de miles parcourus au regard d’autres skippers plus expérimentés.

Joël…
Je me présente Joël, Jeune retraité qui fêtera ses 66 ans dans ce cadre magnifique qu’est l’Atlantique. Ce sera un des plus beaux moments de ma vie que nous partagerons ensemble. En attendant le plaisir d’échanger avant de vous rencontrer.