BELLE ISA

07 juin 2019

Hello,

tout va bien à bord, grâce à François et son routeur nous avons pu éviter de passer à la casserolle, de justesse du fait d’une petite erreur de lecture de ma part, rattrapée au moteur.

La journée d’hier a vu BELLE ISA transformée en sous-marin du fait d’une grosse houle par le travers et de rafales régulières à 27-30 et même 35 noeuds.

malgré une voilure réduite à la trinquette et un bout de Grand Voile, notre gyroscope a du mettre les bouchées doubles !

cela ne nous a pas empêché de manger chaud à l’assiette dans le carré grâce aux rails de fargue de la table…

le vent redescent tout doucement mais la houle reste forte. encore quelques bonnes rafales de temps en temps.

le moral est bon, les troupes sont fraiches !

Arrivée actuellement prévue Lundi matin à Pornichet pour une désormais traditionnelle arrivée en fanfare du Capitaine « Moustache » et de son glorieux équipage en présence de la famille et des amis Les « Portes de l’Atlantique » à Saint Nazaire seront pour Mardi

Nous nous joignons à OCANA :

pour le bravo à TAMATAI & PITCHOUNET et le regret d’avoir du partir en ratant les dernier apéros pontons !

pour souhaiter à tous les équipages une excellente fin de parcours en faisant attention de ne pas baisser le niveau de vigilance (il se peut que de petites dépressions lointaine deviennent grosses et croisent votre route …) pour espérer vous revoir touset chacun(e)s sur les pontons ou sur terre ferme pour Féliciter François et son équipe ABC de leur excellent travail et de l’ambiance chaleureuse qu’ils ont su créer et qui nous a permis de nous rencontrer et de nous apprécier réciproquement

Salut à tou(te)s

Captain « Moustache » Paul et son équipage François et Marc

Pour les « Heureux » : il n’est plus nécessaire de garder la moustache, vous y arriverez sans Pour Véro : le Cake à la banane a été fort apprécié pendant les premiers quarts .. mais il est fini !!! je t’envoie l’adresse pour les suivants

27 mai 2019

Toute la journée à glisser au soleil tiré par notre bon grand Code D en passant du largue au près « bon plein », puis au près… jusqu’à ce que le vent tourne franchement vers l’Est.

Le près serré n’étant pas affaire de Code D, nous avons du repasser au génois pour la nuit … las, à 22:OO plus de vent !

Après son quart, le Captain va faire bannette. Vers 4h (04:15 selon le livre de bord) il entend dans son sommeil le moteur s’arrêter et le génois se dérouler. Il retombe dans un bon sommeil bercé par le bruit de la mer qui glisse sur les flans du BELLE ISA (on les entend « très » bien dans la cabine avant). Il se retourne en ouvrant une moitié d’œil lorsqu’un peu avant sa prise de quart le vent donne de la voix, un peu léger, puis plus fort, puis encore plus fort… jusqu’à ce que sa couchette fasse une bonne glissade vers le bord sous le vent… « alors là j’ai bougé »*

Une réduction de GV (prononcez gévé, n’est-ce pas Patrick?) plus loin pour faire face à de nouvelles humeurs du vent revenu, qui fait des caprices en virant de 30° d’un coup dans un sens puis dans l’autre en réduisant ou augmentant sa vitesse de plus ou moins 10 nœuds. Le Captain a pris son quart et BELLE ISA, qui n’est plus qu’à 170 miles de l’arrivée, trace une route directe en zigs zags à environ 6 nœuds.

Le jour s’est levé sous un ciel, cette fois, uniformément… gris ! Dernière chance pour les poissons de mordre enfin à l’hameçon.

A demain après-midi pour l’arrivée à Ponta Delgada.

Amitiés, Bises et tout et tout

Captain « Moustache » Paul et son vaillant équipage : François et Marc, pour l’heure dans les bannettes

* Référence à l’histoire du garde de Buckingham Palace sentant deux petits écureuils grimper dans les jambes de son pantalon pour chercher des « noisettes »… si vous ne connaissez-pas, Isabelle « la Patronne » vous donnera le compte-rendu du procès, à l’occasion.

26 mai 2019

Imaginez,
un souffle de vent sur une mer calme, BELLE ISA à peine balancée par la grande houle du large qui glisse par l’arrière,
une couronne de nuages à la « queue leu leu » à l’horizon dans le soleil couchant,
un ciel déjà tout étoilé,
dans le carré, trois compères qui se paient une « toile », pas n’importe laquelle : « Ne nous fachons pas » de Georges Lautner et Michel Audiard avec l’inimitable Lino Ventura, Mireille Darc, Jean Lefevre en éternel perdant qu’on ne peut pas laisser tomber quand il fait ses « yeux de cocker » et le fidèle ami Michel Constantin …
Et les fous rires fusent, pendant que BELLE ISA glisse silencieusement, tout doucement, parce que le vent est subrepticement tombé en tournant au Sud-Est.
Le surprenant Code D est toujours (presque) gonflé par un vent devenu souffle.
Passée du Largue au Près Bon Plein, l’allure demande un petit ajustement de réglage, on borde la grande voile d’avant et hop, BELLE ISA file à nouveau ses 5 noeuds dans la nuit pour un vent réel d’à peine 6 nœuds !!!
Quelle douceur ! la vie est belle sur l’atlantique à bord de BELLE ISA.
A 35°18 N et 31°50 W il reste 335 miles jusqu’à l’arrivée.
Les copains peuvent nous rattraper à 11 nœuds de moyenne, au moins ils pourront profiter de ces moments exceptionnels !
N.B.: deux lignes à la traine = toujours 0 poisson pêché la spécialité de François, le riz pilaf au chorizo, tiens au corps !
Rêvez bien, ça en vaut la peine
Amitiés et Bises à tous(tes)
Captain « Moustache » Paul, François et Marc sur BELLE ISA

24 mai 2019

De toute évidence, la nature exacte de cette Transat Retour ABC n’en est pas une (évidence)… pour tout le monde !

Certains indices laissent à penser que certains ou tous les participants mesurent la distance entre les bateaux et son évolution jour après jour.

Ne serait-ce pas là l’ébauche d’un soupçon de surveillance de classement ? façon compétition ?

Bien que n’ayant jamais participé à quelque régate que ce soit, je mentirais si je disais que cela ne fait pas plaisir à l’équipage de BELLE ISA de « faire la course en tête » (façon de parler bien sûr), mais l’utilisation du moteur pour se sortir des zones de calme relativise néanmoins a chose et incite à rester modeste.

Je dois ici de suite m’inscrire en faux sur une assertion formulée ce jour par un équipage « heureux », qui se reconnaitra : NON, la moustache du Captain Paul, désormais aussi connu de certains sous le sobriquet de Capitaine Moustache, N’EST POUR RIEN dans l’avancée réguière et rapide de BELLE ISA depuis le début de cette Transat !

Paul, François et Marc ont simplement appliqué une méthode simple : se trouver au bon endroit au bon moment Ce qui, soit dit en passant, a permis à BELLE ISA de battre son record de miles parcourus en 24H : 200 miles entre hier midi 23 et ce midi 24.

A la voile, bien entendu, mauvaises langues !

Pour la suite nous continuerons à appliquer ce même programme, Monsieur Météo ayant apparemment eu l’obligeance de chasser les restes de l’anticyclone à l’arrivée aux Açores.

Pour les Participants destinataires :

A tout hasard, si vous arriviez après nous, et que la tente de l’ABC ne soit pas encore dressée, rendez vous au café Baia dos Anjos où nous pourrions communiquer en Wifi ou par Whatsapp (+33609532275)autour d’une Caïpirinha…

Mais il peut encore se passer bien des choses, d’ici lundi ou mardi et nous avons assez peu d’autonomie en carburant !

Allez, sans rancune, dépêchez-vous de nous rejoindre pour fêter cette magnifique et conviviale Transat !

A tous(tes) les lecteurs(trices)

A bientôt pour le bulletin final.

Amitiés & Bises à tous(tes)

Captain « Moustache » Paul et son équipage : François et Marc sur BELLE ISA

23 mai 2019

Devant le peu d’enthousiasme suscité par mon appel à l’aide pour résoudre la quadrature du cercle venteux, Eole a décidé de régler lui-même la question !

Pas plus tard qu’une heure après mon appel, le vent a commencé à revenir, d’abord timidement à 9 puis 10 noeuds, venant du Sud et tout juste praticable au près serré pour notre route, puis, progressivement, tournant jusqu’au Sud Ouest et montant depuis ce matin à un petit 20 noeuds de moyenne avec pointes à 24,25, voire 27 noeuds.

Vent de travers, c’est confortable et grisant.

Histoire d’en rajouter Neptune nous envoie de bons coups de pieds au « c.l » par une « petite » Houle croisée par le travers tribord et par l’arrière, façon « chaudron » (cf. Cap de la Hague pour les connaissseurs) dont les creux oscillent entre 3 et 5 m si l’on en croit notre altimètre de bord.

Pas bien méchant tout ça, rien ne déferle, mais bien « musclé » avec quelques petites aulofées juste avant de réduire la toile !

Comme dirait mon maître à penser le Capitaine Haddock : « Jolie brise, garçons ! »

Les Catas de la flotille vont pouvoir s’exprimer !

Les chiffres de la journée :

– 4 manoeuvres de voiles : enlever le tangon mis pour la nuit & passer le Génois sur l’autre amure en en profitant pour renvoyer toute la grand voile, réduction, puis renvoi, puis réduction de la Grand Voile, sans parler des mouvements d’enrouleur de Génois en fonction de l’évolution du vent en direction (du SE au SW et réciproquement, pour une allure commencée au vent Arrière et sans vouloir empanner …)

– 7,7 noeuds de vitesse moyenne (manoeuvres incluses) à  18:00 avec une après-midi où les chiffres supérieurs à 9, 10, voire 11 sont souvent apparus, même après réduction de la voilure à Grand-Voile 2 ris et Génois 1 ris (sur 5) et une pointe enregistrée dans le logiciel de navigation à 12,3 noeuds !

qu’est-ce qu’on s’amuse !

– 1 petite émotion lorsque l’écran Raymarine corne et indique « no GPS Fix », confirmé par le logiciel de navigation, vite retombée lorsque ledit GPS a retrouvé ses satellites quelques minutes après

– 1 mauvaise surprise lorsque le moteur, lancé par précaution lors d’une manoeuvre de réduction de voilure face au vent et à la « petite » houle pré-citée, a refusé de démarrer … vite effacée par mise en service de la batterie de secours multi-usages avec la paire de pinces adéquates pour redonner du tonus à la batterie moteur … qu’il va faloir envisager de changer à la prochain étape.

Côté repas : nous attaquons les nouilles au gruyère et au pesto. seul vestige de « frais » : le Reblochon, toujours aussi apprécié des connaisseurs du bord.

Le « blanc manger coco » d’hier soir a été fort apprécié de tout l’équipage, même de ceux qui ironisaient sur le « dessert du petit » (entendez le Captain !) Ce soir, omelette et petits pois-carottes (eh oui, on ouvre les conserves !)

La veille sera certainement plus « active » cette nuit, la « queue » du mickey (enfin de la dépression) que nous avons enfin attrapée étant active dans le secteur jusqu’à demain soir.

Monsieur Météo nous donne arrivants mercredi 29, compte tenu d’un joyeux capharnaüm de calmes et vents faibles contraires à 350 miles de l’arrivée ! nous ferons tout pour le faire mentir et visons le mardi 28 dans l’après-midi, quitte à utiliser nos dernières gouttes de Gazole pour couper court à 150 miles de notre destination ! qu’on se le dise !

Salut aux copains de ponton de l’ABC !

Amitiés et Bises aux autres lecteurs(trices) Captain Paul & le vaillant équipage du BELLE ISA : François et Marc

22 mai 2019

Hola toutes et tous, n’auriez vous pas vu Eole ?

au 10ème jour de cette belle route, nous sommes toujours en quète du soufle qui nous permettra de rejoindre … une zone de vent régulier.

Ca me rappelle, dans un épisode précédent, l’histoire du papier qu’il fallait faire tamponner à la douane de Trinidad pour le donner à la compagnie aérienne qui devait nous délivrer les billets d’avion pour revenir … à Trinidad ! (authentique)

Hier, nous n’avons pas ménagé nos efforts en louvoyant vers les zones proches données par le fichier météo comme pourvues éventuellement d’un léger vent dans la bonne direction.

Bien qu’ayant battu des records de lenteur à la voile et ayant laissé à la traine la ligne du même nom, nous n’avons toujours pas vu la queue d’un poisson à la place de ces maudites sargasses qui finissaient par envahir notre jupe arrière (enfin, celle de BELLE ISA bien sûr!)

La bonne nouvelle c’est que nos deux frigos se sont remis à fonctionner normalement après avoir fait la grève, surtout le gros.

En même temps, c’est moins important maintenant que nous sommes venus à bout des victuailles fraîches, avec beaucoup d’épices Caraïbes … c’est très très (prononcez touais, touais) bon !

L’autre bonne nouvelle (?) est que notre Monsieur Météo nous prédit une grosse queue de … dépression (pas de celles qui vous conduisent à  vous bourer … de médicaments) et, comme il n’a pas du lire notre dernier message d’information d’hier lui indiquant que nous avions arrêté notre progression vers le Nord-Est pour faire route plus directe vers les Açores, il nous prédit … une belle « br…ée » à plus de 30 noeuds d’ici Vendredi si nous dépassons le 33éme Parallèle vers le Nord, ce que nous nous efforçons d’éviter pour cette période.

En fait, pour boucler la boucle, ce qui est notre objectif en participant à cet  « ABC Rallye Retour », il faut que nous trouvions seuls le vent nécessaire à rallier le sud du 33ème pour avoir le vent nécessaire à notre progression vers les Açores (pas trop quand même, nous avons pris goût au confort d’une navigation à plat, les verres tienent mieux en place) !

HELP !!! Ci-dessous notre position actuelle. Prenez la météo de la zone pour les 6 ou 7 prochains jours et envoyez-nous vos suggestions en tenant compte du fait que la météo est, comment dire, « perfect »ible !

32°02,28 N / 44°50,9 W

A vos calculs, nous attendons vos suggestions pour la résolution de la quadrature du cercle. Et par retour si possible parceque si on traine trop la queue citée plus haut (pas celle du fantôme du poisson, celle de la dépression – pas de celles …etc …-)

A part ça, tout va bien à bord.

Bien que redoublant d’efforts, l’équipage ne pense pas arriver à bout des provisions entassées dans les coffres de BELLE ISA avant le départ sous la haute surveillance de « La Patronne » (Isabelle pour ceux qui auraient un trou de mémoire) Belle nuit sous une belle lune après une journée sans pluie, ensoleillée le matin et sous couverture un peu grise l’après-midi.

Une grande houle bien ample, un peu croisée, bien sûr, nous permet de vérifier en douceur le bon fonctionnement de notre gyroscope interne.

Nous avons maintenant dépassé en longueur et en durée notre plus grande étape de la traversée aller : Mindelo au Cap Vert – Fernando de Noronha Et, si vos suggestions m’apportent la solution, l’arrivée à PONTA DELGADA, sur l’île de SAN MIGUEL se dessine aux alentours de Lundi ou Mardi prochain, sous réserve d’évolutions ultérieures de dame Météo qui nous a réservé, semble-t-il, pour ne pas changer, une petite zone de calme à 300 miles de l’arrivée !

Dans l’attente de vos retours massifs …

Captain Paul qui veille sur le sommeil de François et Marc (qui, eux, on fait bannette)

20 mai 2019

Les jours se suivent et … ne se ressemblent pas sur cette belle route.

BELLE ISA est à environ 1200 miles de l’arivée aux Açores, après avoir parcouru un peu plus de 1200 miles depuis le départ de cette Transat

nous n’avons pas une grosse autonomie Gazole, donc nous faisons porter les voiles malgré les variations du vent ! particulièrement depuis 3 jours l’équipage se mobilise régulièrement (tout est relatif!) pour changer de garde robe ou de réglages en fonction du vent rencontré.
Nous avons même essayé de tangonner le Code D avec la bôme (et une poulie ouvrante achetée à prix d’or à cet effet) et … ça n’a pas fonctionné ! mais quel exercice ! Le vent a repris un angle plus fermé et … le Code D a continué à porter sans tangon !

N.B.: le Captain et François ont une petite idée nouvelle sur la question, mais on verra ça à terre.

aujourd’hui 20/5, après avoir gardé notre beau Code D (seul) depuis plus de 24h par vent passé progressivement de SW 6-8 kts à NW 10-11 kts, nous sommes repassés ce soir à une conbinaison GV 1ris (pour la nuit qui approche) + Génois (prêt à être un peu enroulé si …) et ça roule à 8 kts … pour le moment !

Deux bonnes journées de croisière « bain de soleil » (expression favorite de « la Patronne » Isabelle) et presque sans giter !

La nuit dernière nous avons curieusement navigué sous une oasis de ciel clair avec une belle lune … entourée de gros nuages menaçants qui … n’ont fait que passer.

Ce soir, les nuages sont partout jusqu’à l’horizon, mais, pour l’instant, pas de Grain violent.

Nous terminons les vivres fraiches mais n’avons encore rien pêché autre que de superbes bouquets de sargasses (ça compte pour le concours de pêche ?) ah, j’oubliais, il doit encore y avoir du poisson puisque l’un d’entre eux nous a mangé un leurre … (sur ligne acier)

Le moral est bon, les troupes sont fraîches.

pour ne pas être trop dépaysés à l’arrivée nous avons décidé de mettre nos montres à l’heure UTC ce jour (BELLE ISA y était depuis le départ mais pas son équipage pour ne pas empirer l’effet du décalage rhum, oh pardon ! horaire glissant sur l’ensemble du parcours).

La vie est belle !

La mer aussi.

A bientôt

Captain Paul, dit PASSE-GRAINS

François le Normand

Marc- François dit l’ARAPEDE

19 mai 2019

Bonjour,

vent faible de S/SW ou SW depuis hier 09:00 UTC, avons néanmoins pu progresser vers le point météo d’hier jusqu’à 17:45 UTC le vent est alors tombé à moins de 6, puis moins de 5 kts => moteur jusqu’à 00:50 UTC progression à 4 kts de moyenne cette nuit sous génois tangonné et retenue de bôme sur la grand voile sous vent de Sud 9-10 kts descendant progressivement à S/SW 6 kts pour tenter de faire porter au mieux, avons du infléchir légèrement notre route  vers le NE

actuellement, 09:55 UTC, nous faisons du sur place à un peu plus de 3 kts mais maintenons à la voile

Paul –  Belle Isa

18 mai 2019

de BELLE ISA Bonjour à tous

Position 27°26 N 52°57 W à 21:00 UTC

Distance parcourue depuis la ligne de départ 888 NM Cap Direct sur le WP météo de ce matin à 291 NM Vent SW à S (légérement SE) depuis ce matin 07:30 UTC, assez variable en force d’abord 15-18 kts, puis 5-8, puis 15-18, puis 13-15 pour revenir à 10 à la tombée de la nuit Toujours grande houle croisée pour bercer allure actuellement Largue à Gd Largue sous GV et Génois pleins (trop de houle et vent trop variable pour maintenir le grand Code D)

Ciel généralement couvert, gros grain de pluie sans vent dans la matinée, un peu de soleil perçant de temps en temps le reste de la journée

Tout va bien à bord,

les tentatives de pêche se sont toutes soldées par la récupération de touffes de sargasses, avec grande difficulté celles-ci étant moins profilées qu’un poisson.
la cuisine épicée a toujours le vent en poupe et de temps en temps l’équipage hors quart poursuit sa cure de désintoxication au ti-punch (avec grande modération cela va de soi)

hors manoeuvres de voiles, – eh oui! « à vent variable voilure changeante » (nouveau proverbe belleisien) – et hors épidodes ronflants, les discussions vont bon train & les pages défilent.

La douceur du carré est désormais fort appréciée une fois la nuit tombée.

Espérons que tout est bien sur les autres bords.

A bientôt aux Açores… ou avant, qui sait ?

Amitiés marines

Paul, François et Marc

sur BELLE ISA

15 mai 2019

de BELLE ISA Bonjour à tous

Bonjour,

Position à 18:50 UTC : 23°21N/57°35,6 W Ciel Clair, peu de nuages sur zone,couronne de nuages blancs visibles au loin Vent faible Variable en direction et en force de SE à S/SE 5 à 7 kts avec houle d’Est (3/4 face tribord) pour une vitesse SOG d’environ 3 kts impossible à tenir – voiles claquantes – et le Code D impossible à faire porter => moteur 8kts en attente de prochaine zone de vent sur la route directe (celle du WP météo du 15)

14 mai 2019

de BELLE ISA Bonjour à tous

Position 20°36,487 N 59°05,800 W à 12:00 UTC Distance parcourue depuis la ligne de départ 331 NM, soit 150 NM pour les dernières 24h Cette nuit Cap au 50° pour se rapprocher du WP météo reçu hier et que nous avons passé en début de nuit, maintien de ce Cap partant du principe que le routeur devrait maintenir la dirction l’anticyclone s’étant déplacé vers l’est.

Vent d’Est légèrement NE 13/16 kts cette nuit, au près (30/35° du vent appartent)sous GV 1ris & Génois entier, vitesse moyenne de 6 kts. Petites rafales à 20 kts en fin de nuit. RAS.

Ce matin, le vent a molli brutalement vers 12h30 UTC et le BELLE ISA s’est retrouvé arrêté, voiles claquantes, sous une zone de ciel bleu entourée de nuages à grains avec un baromètre passé de 1020 à 1021.

Cette zone se situe à 84 NM du WP météo d’hier dans le 34,3° réel (au cas où cela pourrait servir à d’éventuels suiveurs)

Une fois sortis de la zone avec 5mn de moteur, la route a repris plus vers le Nord/NE Cap au 35°, sous un vent ayant tourné EST/SUD-EST à 16/17 kts.

Les nuages à grains continuent à nous tourner autour, le soleil et la Grande Houle du Nord-Est sont toujours là.

La nuit a été reposante pour tous.

Tout va bien à bord.

La vie est belle !

Paul, François et Marc sur BELLE ISA